Mr Holmes de Bill Condon

En 1947, Sherlock Holmes, depuis longtemps à la retraite, vit paisiblement dans le Sussex, avec sa gouvernante et son fils, un détective amateur. Mais la quiétude recherchée n'est que de façade... Une affaire vieille de 50 ans le hante encore et toujours. Malheureusement seuls quelques fragments sont encore vivaces : une altercation avec un époux en colère, un lien profond mais mystérieux avec son épouse fragile. Si son légendaire pouvoir de déduction n'est plus intact, et si Watson n'est plus là, Holmes va se lancer dans son ultime enquête, la plus compliquée de sa longue carrière...

Mon avis: J'ai pour l'instant trouvé ce film qu'en sous titré français, il est vraiment pas mal, seulement comment dire...un peu dramatique, les larmes aux yeux. On suit Sherlock dans sa vieillesse, il vit avec une gouvernante et son petit garçon à elle, et il décide d'écrire ses mémoires, seulement une affaire le hante et il ne souvient plus très bien des détails.

 

il se noue d'amitié avec le petit Roger, il lui apprend à étudier les abeilles ce qui vaut un accident par négligence de la part de Sherlock du à son grand age et Roger échappe à sa surveillance et ce fait piquer, il se fait sévèrement engueuler par la mère qui elle songe à partir d'ici, à accepter une autre place pour que lui soit placé en maison spécialisé parce qu'il a plus toute sa tête le pauvre Sherlock, il oublis même souvent le prénom de Roger qu'il écrit sur sa manche, il fait des malaises.

 

Sa fait mal au cœur de voir un Sherlock aussi diminué et surtout l'acteur aussi vieux, sa faisait un bail que je ne l'avais pas vu à l'écran et ouch le temps lui a foutu une sacré claque! bref, avec l'aide de Roger, Sherlock tente de rassembler sa mémoire pour finir sa biographie, la vrai cette fois, pour détruire tous les mythes que Watson qui est mort depuis longtemps à inventé et qui subsiste encore, et qui l'agace quand on le reconnait dans la rue. Un film à voir très intéressante, un autre point de vue et une autre vision de la vie de Sherlock Holmes bravo pour l'innovation du réalisateur, fallait y penser!