saison 3 - 6 épisodes

La Disparition de Lady France Carfax

En vacances dans le Lake District, Watson envoie des nouvelles épistolaires à son ami resté à Baker Street. Il lui décrit avec acuité le microcosme de l’hôtel, tandis que Holmes reconstitue les scénettes avec des figurines. Lady Frances Carfax est une femme fascinante.

 

Solitaire et excentrique, en butte aux moqueries de la petite communauté, mais peu soucieuse de l’opinion d'autrui, Watson ressent néanmoins chez elle une profonde détresse.

 

A plusieurs reprises, elle est bouleversée à la vue d’un ténébreux barbu, qui semble l’épier. Holmes pressent un danger imminent. Il enjoint Watson d'être vigilent jusqu'à son arrivée. Trop tard… le docteur découvre son ami, la mine grave, fouillant la chambre de Lady Frances.

 

Elle a disparu! Le mystérieux barbu se révèle être Philip Green, ancien prétendant de Lady Frances, revenu pour faire son bonheur. Son concours est le bienvenu. La menace vient en réalité du prétendu major Shlessinger.

l'avis d'élyon:

 

j'aime bien celui la on voit Watson un peu plus à l'action vu qu'il est partis tout seul en vacance, mais le pauvre il arrive pas à empecher la disparition de la nana qui est assez bizarre, Holmes lui il lis les lettres de Watson en faisant mumuse avec ses joujoux, des petites figurines, il refais l'histoire que lui décrit Watson, il fait même un bateau en papier bravo!! lol un mome de 8 ans et ses kinder surprise pareil! enfin du moment qu'il fait pas le con avec son labo! pis a peine Watson a remarquer la disparition de la nana déjà Holmes est la il est surpris meme vous êtes déjà la? beep beep le retour !!lol

l'énigme du Pont de Thor Bridge

Sherlock Holmes a enfin trouvé une nouvelle affaire. J. Neil Gibson, ancien sénateur des Etats-Unis et richissime propriétaire de mines d'or, le presse d'intervenir pour prouver l'innocence de la préceptrice de ses enfants, Grace Dunbar, accusée d'avoir tué sa femme.

 

Le jugement est imminent et l’affaire semble entendue. Les faits accablent la jeune femme, une lettre signée de sa main et le revolver caché dans sa chambre. Le "Roi de l’or" refuse tout net de coopérer avec le détective et d'avouer ses sentiments amoureux pour la gouvernante.

 

Il claque la porte écumant de rage. Son majordome Marlow Bates, le décrit d'ailleurs comme un homme violent, un scélérat détesté par tous. Sa femme Maria, d’origine brésilienne, l'aimait passionnément malgré les sévices et les négligences.

 

L’enquête s’annonce difficile. Après sa visite en prison, Holmes est vite convaincu de l'innocence de Grace Dunbar. Mais quelles preuves apporter à temps pour la sauver de la corde? La solution de l'énigme se trouve sur le pont de Thor, où Sherlock Holmes devra reconstituer la mise en scène de la mort de Maria Gibson.

l'avis d'élyon:

 

bien celui aussi, le dénoument de l'enquête et vraiment bien fait, la suicider qui a maquiller son acte en meurtre pour faire accuser sa rivale, elle a attcher son flingue a une ficelle et un caillou dans l'eau comme sa après le boum, le flingue diret par dessus le pont a cause de la corde tendu, et heureusement sherlock a l'oeil il a vi sur le bord de la rambarde du pont la marque du flingue qui a percuter la rambarde avant de tomber a l'eau pas mal pas mal! il fouine bien aussi pendant l'enquête il fait la poutre sur le rambarde, il se couche a l'endroit ou été le corps, lol il bousille carément le flingue de watson le pauvre qui pleure pour son arme, parce qu'il la fout à la flotte pour tester sat héorielol la tronche de Watson!! O.O zen watson zen!

 

il y a aussi la scène du tir à l'arc formidabl le client il se la pète genre moi je tire à l'arc et tout il tire il plante la cible carément en bas, genre un mome de 8 ans en activité de centre aéré il aurai fait mieux, gentiment sherlock il prend un arque il arme la flèche il tire et la prend toi sa dans les dent le client en plein dans le mile lol alors tappet tu te la pète moins la ? lol jadore ce moment ! faut dire que c'est sans trucage, l'acteur pratiquer le tir à l'arc depuis tout petit et toc!

le mystère de Shoscombe

Sherlock Holmes fait appel aux connaissances du milieu turfiste de son ami Watson. L'entraîneur de chevaux de course John Mason, sollicite son aide au sujet des évènements inquiétants qui se produisent à Shoscombe Old Place.

 

Au bord de la ruine, Sir Robert Norberton est sur les nerfs depuis qu'il sait que son avenir dépend entièrement du classement de son cheval Prince, dans le Grand Prix des Champions. Brusquement son comportement a changé. Il semble plein de rancœur envers avec sa sœur Lady Beatrice et s'est même débarrassé de son chien Jasper, en le confiant à l’auberge du Dragon-Vert. Lady Beatrice a soudainement renoncé à ses habitudes et passe près des écuries sans jamais un bonjour. Sir Robert vient aussi de renvoyer sans raison le jeune palefrenier Joe Barnes à peine embauché. Mais le plus grave est la mystérieuse disparition de son principal créancier Samuel Brewer.

 

John Mason est persuadé que Sir Robert l'a assassiné et qu'il se débarrasse du corps dans la chaudière du sous sol, où des ossements humains ont été retrouvés! L'aide de Jasper, la rencontre avec Sandy Bain le jockey de Prince et une fouille minutieuse de Shoscombe Hall, mettent Sherlock Holmes sur la piste. Le dernier acte aura lieu dans la crypte de la chapelle en ruines. Sir Robert voulait cacher quelques temps le décès de sa sœur afin d'éviter la saisie de ses biens, et permettre à Prince de gagner le Derby et le sauver d'une ruine absolue.

l'avis d'élyon:

 

un épisode bien mystérieux, on est tenu en haleine jusqu'a la fin ou on voit qu'en faite la dame est morte et que c'est le palfrenier qui s'est déguiser pour faire croire que la dame était toujours la, et grace au chien qui ne reconnais pas sa maitresse Holmes réussi à trouver pas con le chien! lol vraiment bien comme épisode !

le mystère de la vallée

Sherlock Holmes est appelé par Miss Alice Turner pour qu’il vienne disculper son ami d’enfance et prétendant James Mac Carthy, que tout semble accuser du meurtre de son propre père.

 

On les a vu se disputer violemment près de l’étang de la Vallée de Boscombe, mais il clame son innocence. Il prétend avoir entendu un cri après avoir quitté son père, et l'avoir découvert le crâne fracassé. A l’audience préliminaire, le jeune homme refuse maladroitement d’avouer le motif de sa querelle, ce qui le condamne sans appel. Arguant qu’on ne peut inventer défense aussi incohérente, Holmes décide de l’aider et est vite persuadé de son innocence.

 

L'enquête minutieuse permet de définir les caractéristiques de l'assassin. Grand, gaucher, boitant du pied droit, portant des chaussures à bout carré, fumant des cigares indiens avec un fume-cigare. Ce serait le père de la jeune fille, John Turner qui caché derrière un arbre, a asséné le coup fatal. En effet, les deux hommes se sont connus en Australie où Turner, bandit de grand chemin avait fait fortune en volant de l'or. Repenti depuis et faisait du bien avec son argent, il a été soumis au chantage de l'autre qui, après avoir obtenu une terre et toujours plus , voulut que leurs deux enfants se marient. C’en était trop. Turner jura de mettre fin à cet enfer. Holmes parvint à disculper James, tout en respectant sa promesse de ne jamais révéler le secret du passé de John Turner.

l'avis d'élyon:

 

bof pas grand chose à dire sur celui la un épisode banal avec une intrigue bien monté voila

L'illustre client

Sortis des vapeurs d’un bain turc, Holmes et Watson sont consultés par le colonel James Damery, émissaire d’un haut personnage qui veut garder l’anonymat. Il leur demande d'empêcher le mariage de Violet de Merville avec un homme très dangereux, le baron Gruner. Sherlock Holmes connaît cet individu, surnommé "l’assassin autrichien", "l'homme le plus dangereux d'Europe", dont les précédentes épouses ont péri dans d'étranges circonstances et qui a toujours échappé à la justice. Mais convaincre la jeune femme est tâche difficile, car Gruner est un homme mondain et séduisant, qui a eu l’intelligence de lui révéler son passé, en se montrant la proie de calomniateurs. Même l’infortunée Kitty Winte, victime de la barbarie de Gruner, ne parvient pas à la convaincre. Sherlock Holmes a besoin d'une preuve tangible contre lui : son journal, livre obscène de ses conquêtes féminines, témoignage de sa luxure et sa débauche. Mais le baron avait menacé Holmes des pires représailles et met son plan à exécution. Les cris des vendeurs de journaux retentissent dans Baker Street: "Attentat criminel contre Sherlock Holmes !". Watson trouve son ami en piteux état, meurtri et contusionné. Il leur reste une dernière chance pour pénétrer chez  Gruner. Son point faible pour les porcelaines chinoises. Watson parviendra t-il à faire illusion et Holmes a récupérer le fameux carnet ?

l'avis d'élyon:

 

c'est un épisode vraiment pas mal, on dirait barbe bleue en faite le mec tue toute ses femmes et la suivante ne veut même pas croire Sherlock qui amène une témoin brulé au vitriol on se dit franchement elle est vraiment idiote pour rester poli lol et dans cet épisode Holmes se prend la rouste de sa vie en même temps à 4 contre un c'est pas du jeu, il se débrouiller bien au début mais il s'est fait cassé quelque os lol madame Hudson en infirmière c'est marrant aussi ! et à la fin Holmes cambriole le mec à l'aide Watson et Kittie Winter se faufile dans la maison et brule le mec au vitriol match nul ils sont quitte

le mystère de l'anthropoide

Dès la scène d'ouverture, nous plongeons dans une ambiance ténébreuse et étrange. L'ombre d'une créature court dans la nuit noire au milieu d'un parc, un chien aboie fou de rage ... ou de frayeur ? Soudain une silhouette grimaçante se dessine dans une fenêtre, tirant une jeune fille du sommeil en hurlant de terreur... Nous semblons loin des enquêtes classiques du détective, et effectivement cette histoire est assez étonnante. 
Michael Cox retint finalement le scénario de Robin Chapman, pour s'attaquer à cette oeuvre difficile. Il propose à Sherlock Holmes un puzzle concernant l'identité de la créature qui terrifie Edith et les vols de singes aux zoos et il doit finalement établir un diagnostic.
Mais le contexte est inquiétant et sordide. Le trafic d'animaux, les expérimentations et les mutilations cruelles, la violence, les dérives de la vanité et de l'âme humaine. L'ambiance générale est plus violente qu'à l'accoutumée dans les comportements et les propos des personages. Holmes et Watson se chamaillent sur un ton acerbe, le professeur est grossier et insultant, Watson molesté et injurié par les malfrats de l'East End et traité de 'gros lard' ! Tout le monde semble sur les nerfs...
Heureusement Sherlock Holmes se livre à ses brillants exercices de clairvoyance et de déduction. Sa ténacité et son instinct du danger lui permettront de résoudre cette affaire. Seules la logique holmésienne impeccable et la finesse psychologique, rendront l'incompréhensible, explicable.

l'avis d'élyon:

 

alors ça c'est un curieux épisode le dernier de la saison 3

 on commene d'abord par une affaire banale une nana est réveiller par un monstre devant sa fenetre on se dit elle a fait un cauchemard ou c'est juste un animal mais bon sa chambre et quand meme à 2 mètre du sol étrange et pui on fini par un truc bizarre des singes male volé mais pourquoi faire? et bien vous connaissez les petites pillules bleue ? pour redonner vigeur au hommes et bien c'est ce que le père de la nana fait il prélève les glandes des singe pour se l'injecter sauf que il y a des effet secondaire et il se comporte lui meme comme un singe voila le fin mot de l'histoire